Les 11 tells au poker qui vous trahissent

Que diriez-vous si vous arriviez à deviner la force de la main de votre adversaire simplement en l’observant? Votre tâche serait grandement facilitée pour lui extraire un maximum de jetons. C’est possible grâce notamment aux tells au poker qu’il laissera transpirer.

Les tells au poker

Pour remporter une main et extraire un maximum de jetons à vos adversaires, vous devez faire preuve d’adresse et de réflexion. Vous faites face à une situation dans laquelle votre adversaire joue sa survie dans le tournoi. Observez-le bien, si possible faites en sorte qu’il ne remarque pas qu’il fait l’objet de toute votre attention. Il laissera échapper quelques signes (tells) qui vous aideront à évaluer la force de sa main. Vous pourrez ainsi ajuster votre stratégie en conséquence.

Moi, Bertrand, amateur de poker, je ne parviens pas à cacher mes émotions

Bertrand joue au poker depuis quelques années. Il joue plutôt correctement, il a notamment tendance à respecter les cotes. En résumé, il a certaines notions stratégiques et ne fait pas n’importe quoi. Il a cependant un gros problème. Bertrand est bourré de tells et ses adversaires avertis exploitent cette faiblesse. Mais chhuuuut, on ne va pas lui dire hein… pas qu’il corrige ce défaut. On ne pourra plus lui piquer son pognon sinon. Observons ensemble les signes (tells) que Bertand laisse transpirer.

  1. Bertrand regarde immédiatement ses jetons dès que le flop est dévoilé

    Le croupier dévoile le flop et Bertrand s’empresse de regarder ses jetons, puis les vôtres. Bertrand détient et vient de toucher son brelan.

    On décrypte l’attitude de Bertrand.  En découvrant le flop, il était tout heureux de constater qu’il avait touché son brelan. Il se dit “Ok, j’ai un peu plus de 25’000 et mon adversaire plus ou moins autant. Miam miam, c’est un bon spot pour lui extirper un max de value!” C’est l’un des tells les plus évidents!

    Et bien non Bebert! C’est marqué sur ton front que t’es blindé!

  2. Il a le regard qui fixe… ou qui fuit

    Bertrand mise. Il parvient à garder son sérieux et vous fixe. Pourquoi est-ce qu’il nous fixe? Nous allons procéder par élimination. Veut-il nous intimider? Nous met-il au défi? Est-ce qu’il donne l’impression d’être serein? Mais s’il est monstrueux, pourquoi essaie-t-il donc de nous intimider?

    Gardez toujours à l’esprit que Bertrand n’a pas conscience de ses tells. En fait c’est un aspect du jeu qu’il néglige totalement. Pour lui le poker c’est de la logique, de la déduction, des maths, mais en tout cas pas de l’observation. Il n’a donc pas conscience qu’il donne une impression de force.

    Se coucher bien sagement semble être la meilleure option.

    A contrario, Bertrand mise, mais évite votre regard. Comme s’il avait quelque chose à cacher. Il n’est pas vraiment à l’aise. Parfois même, il laissera échapper un petit sourire en coin en tentant de soutenir votre regard. Il y a de bonne chance que notre ami soit en plein cinéma.

  3. Ses mains qui manient les jetons/cartes

    Bertrand s’apprête à miser. Il empoigne doucement une petite pile de jeton de la main droite. Sa main tremble. Sa main gauche est disposés au-dessus de ses cartes de manière protectrice. “Personne ne me prendra ma main!”

  4. La rapidité à laquelle il va jouer

    Bertrand est nerveux, il ne sait plus si c’est son tour de jouer ou non. Il demande au croupier “c’est à qui?” ou alors il vole la parole à son adversaire. Son impatience l’a trahi et dans ce cas précis, c’est clairement un signe de force.

  5. La voix qui tremble… ou pas

    Notre cher ami s’apprête à miser. Il annonce ” 2 humm humm 2700″ d’une voix peu claire, difficilement distincte, légèrement chancelante. Un changement dans le ton de la voix indique généralement un manque de confiance.

    Soit Bertrand est enrhumé, soit il est ivre, soit il est en plein bluff. Ou les 3… .

  6. Le bavard qui se tait

    Bertrand est un type sympa. Toujours de bonne humeur. Sa compagnie est appréciée. Il discute, il s’amuse, il raconte ses anecdotes. Il a relancé, deux personnes ont payé. Le flop dévoile . Bertrand est tout à coup beaucoup moins actif dans la discussion. Ah… ça devient sérieux. Il mise 2/3 du pot.

    Notre ami a floppé quelque chose d’intéressant et semble très intéressé à jouer ce coup avec la plus grande minutie. Vous aurez sans doute un meilleur spot plus tard. Quoi qu’il en soit, Bertrand va remporter la main.

  7. Il en a trop dit… ou pas assez

    La manière dont il parlera trahira sans doute sa confiance. N’hésitez pas à rentrer dans son jeu et à le faire parler. Plus il parlera, plus il vous donnera d’indications. Certains joueurs feront de faux-tells. Ils voudront paraître forts alors qu’ils sont faibles, ou faibles alors qu’ils sont forts. Dans ce dernier cas, ils se mettront à s’activer davantage s’ils sentent qu’ils sont sur le point de vous perdre. Cette agitation soudaine peut être considérée comme un signe de force.

    Veuillez noter qu’un bluffeur ne voudra jamais paraître faible. Imaginons que vous avez la 4e meilleure combinaison possible et que Bertrand pousse all-in. Vous avez une main très forte. Vous commencez à questionner votre adversaire qui mord à l’hameçon et vous répond. “Tu as vraiment touché ton brelan?” Bertrand vous répond “Non. Je n’ai pas brelan.” Bingo! Il tente de paraître faible. Un bluffeur ne ferait jamais quelque chose de pareil. Au contraire, il priera pour que vous le mettiez sur un brelan ou mieux. Vos questions ont pour but d’éliminer des mains qui vous battent. Si votre adversaire collabore pour éliminer ces mains, c’est un signe évident de force.

  8. Celui qui est tellement immobile qu’on dirait qu’il est bloqué

    Jacques a dit “Pas bouger!”. “Comme je suis en plein bluff, je n’ai surtout pas envie de paraître suspect. Le plus simple est donc de ne pas du tout bouger, comme ça mon adversaire ne dénotera rien de bizarre.” C’est un peu résumé, je vous l’accorde, mais c’est plus ou moins ce qui se passe dans le subconscient de notre ami Bertrand.

  9. Il a le nez qui gratte

    “Pfff… ce foutu nez commence à gratter. Mais pourquoi faut-il donc qu’il gratte maintenant? Ah bah tiens, je vais me gratter pour paraître détendu. Regardez-moi les gens, je suis super à l’aise, je peux même me gratter le nez! Merde, maintenant c’est mon oreille qui gratte. Aïe aïe aïe, je vais me faire chopper en plein bluff! Non, je ne vais pas me gratter, non! Arrghh ça gratte trop!

    QUOI?!? Qu’est-ce que t’as à me fixer toi? Tu veux ma photo? Je suis nerveux ouais, et quoi alors?”

    Et quoi alors? Et bien t’es en plein bluff Berty!

  10. Celui qui veut vous faire peur en splashant le pot avec ses jetons en misant

    Notre super héros a relancé pré-flop. Le board donne . Un board tout ce qu’il y a de plus dry. Bertrand mise en jetant ses jetons dans le pot constitué par les mises pré-flop et les antes. Les jetons tombe avec fracas. Cela s’appelle splasher le pot. Cela constitue par ailleurs une entorse à l’étiquette du poker. Cette démonstration de force à pour but de vous effrayer et de vous sortir du pot.

    Vous avez le droit de payer debout sur la table.

  11. Celui qui est presque prêt pour Hollywood

    Le 3e trèfle vient de tomber à la river. Bertrand soupire et lève les yeux aux ciels. Il secoue la tête et prend un air dépité. Il dit “bon et bien tant pis!” Et il mise 3/4 du pot. Heu… comment te dire? T’es juste pas crédible l’ami.

    Tu manges tes cartes, tu les jettes, tu les brûles, mais en aucun cas tu paies.

Ce n’est pas une science exacte

Wait, wait, wait. Tout ce que vous venez de lire, n’est pas une science exacte. C’est tout au plus un outil d’aide à la décision. Certains joueurs réagiront différemment selon les situations. Les points que je viens d’énumérer sont disons “la norme”.

Attention aux faux tells

Certains joueurs laisseront consciemment transpirer des faux tells. Ce seront souvent les plus évidents à desceller. Méfiez-vous. Parfois cela sera surjoué. Restez sur vos gardes. Le tell ne doit pas être le seul point sur lequel vous allez vous appuyer pour prendre votre décision. Utilisez cet outil uniquement pour conforter un sentiment.

Les livres sur les tells au poker

Joe Navarro, un ex-agent spécial du FBI a écrit un ouvrage de référence en collaboration avec Phil Hellmuth intitulé Poker tells. Je vous le conseille vivement.

poker-tellspoker-tellspoker-tellspoker-tellsLe pitch du livre : Tous les grands joueurs de poker vous le diront : pour gagner au poker vous avez besoin d’un brin de chance, d’un soupçon de mathématiques et de quelques artifices. Alors que l’aspect mathématique du poker était traité en long et en large au cours des 20 dernières années, les techniques permettant de lire les adversaires et l’art de dissimuler ses propres tells étaient passé sous silence. Enfin… Jusqu’à aujourd’hui. Joe Navarro, un ancien as du contre-espionnage spécialiste de la communication non verbale et de l’analyse des comportements – en clair un homme capable de repérer les menteurs et autres affabulateurs de tout poil vous révèle des techniques infaillibles, illustrées par des exemples fournis par Phil Hellmuth, le célèbre joueur de poker, qui vous permettront de déchiffrer et d’interpréter le langage corporel de vos adversaires ainsi que leurs actes manqués tout en voit enseignant comment dissimuler vos propres tells. Joe va faire de vous uni détecteur de mensonge humain, prêt à payer tous les bluffs – et le joueur le plus craint de la pièce.

COMMANDER LE LIVRE

En savoir plus sur les tells au poker

Voilà, vous en savez un peu plus sur les tells. Utilisez cet outil pour vous aider à prendre vos décisions. Pensez également que vos adversaires vous scrutent et sont à la recherche de l’un ou l’autre de ces signaux! Soyez vigilant!

Nous vous encourageons vivement à lire le premier volet consacré au mathématiques du poker. Retrouvez dans cet article la définition d’un out et comment calculer les probabilités de le toucher. Découvrez tous les conseils pour apprendre le poker. Les fondamentaux pour débutants et les stratégies pour joueurs avancés. Quelles sont les règles du poker? Combien d’argent faut-il pour jouer? Quelles sont les erreurs à ne pas commettre? Vous voulez apprendre le poker?

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Pin It on Pinterest

Plus dans Stratégie
6 choses que les mauvais joueurs de poker font

Nous allons vous apprendre... à penser comme les mauvais joueurs de poker. Non pas pour que vous reproduisiez les mêmes...

Fermer