Les 10 meilleurs conseils en Sit & Go

Les tournois Sit & Go deviennent rapidement la forme de poker la plus populaire, en particulier dans la communauté du poker en ligne en raison de leur nature expéditive.

Les joueurs de poker n’ont tout simplement plus la patience de se mesurer à des milliers de joueurs pour en retirer un bénéfice. Les amateurs ne veulent plus passer 12 heures ou plus sur leur chaise devant leur ordinateur.

De plus, avec si peu de joueurs impliqués, il devient plus facile de visualiser l’objectif ultime – la victoire et le prix revenant de droit à la 1ère place.

Dans cet article, nous allons partager 10 astuces en Sit & Go qui devraient vous aider à atteindre cet objectif.

La meilleure stratégie pour gagner un Sit & Go en 10 points

  1. Le temps c’est de l’argent

    Choisir le bon tournoi Sit & Go est très important. Certains Sit & Go sont ce qu’on appelle des STT pour Single Table Tournament, des tournois à élimination directe sur une table unique, tandis que d’autres peuvent accueillir 3, 5, 9 tables de joueurs ou plus. PokerStars propose des tournois Sit & Go très lucratifs à 180 joueurs.

    Plus il y a de joueurs, plus il y aura d’argent à se répartir venant récompenser les joueurs ayant atteint les places payées et plus de joueurs finiront dans l’argent. Cependant, plus de joueurs signifie plus de temps investi.

    Prenez en considération le temps que vous comptez ou acceptez de consacrer à ce Sit & Go avant de sélectionner un tournoi avec un plus gros field (plus de joueurs).

    via GIPHY

  2. Quel est votre style?

    La structure du tournoi est également très importante. Lors des Sit & Go réguliers, les niveaux de blinds augmentent lentement. Cette profondeur donne un avantage certain aux joueurs expérimentés.

    A contrario, les niveaux de blinds augmentent rapidement dans les tournois «turbos», laissant Dame Chance décider du sort de la plupart des joueurs. Veillez à choisir votre format de Sit & Go en fonction du style de jeu qui convient le mieux à votre stratégie de poker.

  3. Gérer votre bankroll

    Votre bankroll devrait également être pris en compte dans la décision. En utilisant une stratégie de poker Sit & Go appropriée, vous êtes susceptible de gagner au minimum 1 Sit & Go sur 10.

    Par conséquent, la règle générale est de ne jamais participer à un tournoi Sit & Go qui coûte plus de 10% de votre bankroll, voir même seulement 4%. Cela signifie que si vous avez 150 $, ne choisissez pas un buy-in de plus de 15 $. Cliquez ici pour en savoir plus sur la gestion de bankroll.

  4. Tout pour la victoire

    Avant tout, le premier objectif de tout joueur de Sit & Go devrait être de gagner le tournoi et rien d’autre. Ne commencez pas à penser: “Bon, essayons déjà de rentrer dans l’argent et évitons de perdre notre buy-in!” Faux.

    La première place rapporte beaucoup plus que la deuxième ou la troisième place, donc nous jouons toujours dans l’optique  de remporter la victoire, et si vous n’y arrivez pas, tant pis. Vous avez plus à gagner à remporter la première place d’un Sit & Go que de terminer deux fois à la troisième place.

  5. Attendre que Monsieur Propre fasse son travail

    Dans les premières niveaux d’un Sit & Go, la première chose qui va se produire est l’élimination de tous les adversaires impatients. Une sorte de «phase de nettoyage». Il ne faut que quelques minutes pour que ce groupe de maniaques soit renvoyé à la maison.

    Ce sont les joueurs qui poussent all-in sur la première main, pensant qu’ils vont doubler leur stack et se mettre rapidement en position favorable en ménageant temps et effort qu’il aurait fallu pour monter un stack en jouant de manière standard.

    Vous avez deux choix. Asseyez-vous confortablement et attendez patiemment la fin de cette phase de nettoyage en conservant vos jetons pour aborder la phase intermédiaire du tournoi. Ou alors, essayez de doubler votre stack en payant sur un un push intempestif d’un de ces écervelés en pensant être devant, donc en étant armé d’un main décente.

    C’est généralement une mauvaise idée de call s’il y a déjà plusieurs autres joueurs impliqués dans la main. Vous ne voulez pas non plus vous sauter rapidement. Payez seulement si vous avec une grosse main et une bonne position, c’est-à-dire s’il reste deux adversaires ou moins à parler.

    via GIPHY

  6. Ici Fishy-Fishy

    Après les maniaques, le prochain groupe à sortir des tables seront les poissons. Ce sont objectivement les mauvais joueurs de poker qui ne sont pas capables d’avoir un soupçon de stratégie cohérente.

    Le fish est facilement reconnaissable car il va à peu près tout payer, pour autant que son tapis ne soit pas engagé. Il ne veut pas tout risquer tout de suite, il veut jouer, passer un bon moment. Cependant, il ne pourra pas résister à la tentation de payer pour voir un flop, pour autant que le montant demandé soit abordable.

    Avec une main décente, n’hésitez pas à payer. Vous pouvez facilement exploiter le fish pour monter un stack avant que l’étang ne soit asséché.

    via GIPHY

  7. Soyez attentif

    Parce que les tournois Sit & Go sur une table unique sont beaucoup plus courts que la variante MTT, vous ne pouvez pas compter attendre sur une hypothétique main premium pour booster votre stack. Au lieu de cela, vos compétences en lecture  seront un atout majeur.

    Étudiez  vos adversaires en les observant attentivement, dénotez leurs habitudes. Lorsque vous serez en mesure de prédire leur comportement, cela rajoutera une corde à votre arc. Vous pourrez ainsi exploiter au mieux les informations récoltées.

  8. Big brother is watching you

    Si vous faites un effort pour lire vos adversaires en observant leur comportement, vous imaginez bien qu’ils font de même. Ils scrutent donc chacun de vos faits et gestes.

    Mettez-vous à leur place et essayez de lire votre propre comportement. Comprenez comment ils vous perçoivent, l’image que vous avez à la table.

    Vous ne voulez pas devenir prévisible. Cependant, s’ils pensent qu’ils peuvent vous lire, vous pouvez tourner cela à votre avantage. Comment? En modifiant votre stratégie normale de temps en temps. Je-sais-que-tu-sais-que-je-sais-que-tu-sais. En savoir plus sur les tells au poker qui vous trahissent.

    via GIPHY

  9. La phase intermédiaire

    Les blinds représentent à présent une part considérable du stack de chacun, mettant beaucoup de pression sur les petits stacks qui peuvent sauter à tout moment.

    Ils utiliseront une stratégie de poker simple: Push or Fold. Vous feriez pareil si vous étiez à leur place. Cela signifie qu’ils pousseront tous leurs jetons au milieu avec les mains premium. Toutes les autres mains devant être couchées.

    Pour les plus gros stacks, cela représente une excellente opportunité de voler les blinds. À ce stade, vous vous approchez de la bulle. Vous devriez être très prudent pour vous assurer de ne pas se faire éliminer juste avant d’atteindre votre objectif.

    En définitive, volez les blinds en position lorsque l’occasion se présente, mais ne jouez que de grosses mains sinon.

  10. Les dernières étapes – A la bulle

    Une fois que la bulle a éclaté, vous pouvez vous détendre un peu – seulement un peu, cependant. Vous voulez toujours gagner le Sit & Go, après tout.

    Votre stratégie devrait dépendre du nombre de joueurs restants. En résumé, moins il y a de joueurs, plus on peut jouer de mains et donc élargir sa sélection de mains.

    Les mains, à priori marginales du début de partie, gagnent en force le tournoi avançant. Il ne reste plus que 3 joueurs, un est à présent une bombe.

    Dans un Sit & Go Multi-Table (MTT), vous jouerez jusqu’à ce qu’il ne reste plus que deux tables en table complète ou quasi complète (entre 8 et 10 joueurs). Dans ce cas, tenez-vous en à une stratégie plus stricte, notamment en terme de sélection de mains de départ.

    Vous débuterez la table finale généralement à 10 joueurs, sauf si c’est un 6-max. Les petits stacks devront rapidement bouger et rapidement les premiers joueurs sortiront. Ils seront forcés à pousser avec des mains plus que moyenne. Il y a des “bonnes affaires” à réaliser, mais restez vigilant.

    Vous pourrez élargir votre range de call contre les petits stacks, mais resserrez votre sélection contre des stacks plus conséquents. Gardez dans un coin de votre esprit qu’ils sont sensés penser pareil… . Sachez tirer avantage de la situation, avec modération.

Vous voulez plus de conseils pour remporter un Sit & Go?

Le Sit & Go a ses spécificités. Les maîtriser reviendra également à maîtriser les aspects techniques du jeu en table finale d’un MTT. Cela peut s’avérer financièrement très intéressant, tant les paliers sont généralement importants en table finale des MTT. Par exemple, sur un tournoi avec €10’000.- promis au vainqueur, le 10e prendra “seulement” environ €800.-.

Vous en conviendrez que cela peut s’avérer plus que rentable d’investir €25.- pour vous procurer l’excellent livre “Poker Sit & Go” de Jean-Paul Renoux qui aborde les préceptes du Sit & Go de manière très simple avec une grande quantité d’exemples et de mises en situation.

COMMANDER POKER SIT & GO

Poster un Commentaire

  Subscribe  
Me notifier des

Pin It on Pinterest

Plus dans Stratégie
Les 5 plus grosses erreurs en Sit and Go

Si le Sit and Go était un film, ce serait Le dernier des Mohicans. L'objectif est de faire partie du...

Fermer